Travail, souffrance, épanouissement et regard chrétien (Jacques LE GOFF)

Mercredi 17 janvier 2018, Maison du Peuple, Belfort, à 20h 30

Travail, souffrance, épanouissement et regard chrétien

par Jacques LE GOFF

La souffrance au travail est un sujet sérieux et doit être traité sérieusement car il en va de la santé des hommes et des femmes de ce temps. Pour autant, cette souffrance ne doit pas occulter le bien fondé du travail, sa valeur intrinsèque et ses multiples fruits. Devant la complexification et la raréfaction du travail, certains annoncent son déclin. De son côté, Jacques Le Goff, dans son livre « Le retour en grâce du travail – Du déni à la redécouverte d’une valeur » publié en 2015, considère que malgré et par-delà les souffrances qu’il continue de causer, le travail offre des opportunités réelles en termes d’accomplissement, de connaissance et reconnaissance de soi. Comment se l’expliquer et jusqu’où s’étend ce privilège ? En quoi le catholicisme pourrait-il apporter une contribution originale dans cette revalorisation du travail au plan individuel et au plan sociétal ?

 Jacques LE GOFF est Professeur de droit public à la Faculté de droit de Brest. Ancien inspecteur du travail. Président de l’Association des Amis d’Emmanuel Mounier. Ses derniers ouvrages : « Penser la crise avec Mounier « en 2011 ; « Graines de quotidien - 10 ans à la Une d’Ouest-France » en 2012 ; « Georges Gurvitch. Le pluralisme créateur » en 2012 ; « Le retour en grâce du travail. Du déni à la redécouverte d’une valeur » en 2015.

Le texte de la conférence est accessible en cliquant ici

Retour au programme