« Sapere Aude – Ose penser par toi-même ! » Penser l’autonomie dans la pratique de l’islam par Eva Janadin

Jeudi 16 avril 2020 à 20h 30 à la Maison du Peuple – Belfort

« Sapere Aude – Ose penser par toi-même ! » Penser l’autonomie dans la pratique de l’islam

par Eva Janadin

Présentation :

Kant affirme que « le mouvement des Lumières est la sortie de l’homme de sa minorité dont il est lui-même responsable. Minorité, c’est-à-dire incapacité de se servir de son entendement sans la direction d’autrui, minorité dont il est lui-même responsable, puisque la cause en réside non dans un défaut de l’entendement mais dans un manque de décision et de courage de s’en servir dans la direction d’autrui. Sapere Aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières. » Comment prendre en compte ce bouleversement métaphysique qu’est l’affirmation de la pensée autonome lorsque l’on tente de refonder une pensée religieuse ? En islam, l’hétéronomie (la norme définie et imposée « de l’extérieur », en l’occurrence par le Coran, la Sunna et la jurisprudence islamique) détermine la manière de pratiquer cette religion et de concevoir le divin à travers l’imposition d’une orthopraxie et d’une orthodoxie. A première vue, l’autonomie, c’est-à-dire la liberté de choisir ses propres règles de vie spirituelle, n’a pas sa place. Et pourtant, l’on parle de plus en plus aujourd’hui en France d’un islam éclairé, d’un islam des Lumières ou encore d’un « self islam » selon l’expression du philosophe Abdennour Bidar. A l’heure où les identités religieuses sont bouleversées par la mise en valeur du respect des choix individuels, de la liberté de conscience et du refus de s’affilier à une seule communauté, il convient de se demander ce que les ressources de l’islam peuvent apporter à ces défis contemporains pour repenser sa vie spirituelle en valorisant la liberté et l’esprit critique tout en restant fidèle aux héritages.

Biographie :
Convertie à l’islam, Eva Janadin anime depuis 2015 des espaces de dialogue sur les réseaux sociaux pour permettre aux musulmanes et aux musulmans de s’exprimer sur les défis contemporains qui se présentent à eux, sans tabous et au-delà de toute pression communautaire, sociale et familiale. Elle a cofondé avec Faker Korchane en 2017 l’Association pour la renaissance de l’islam mutazilite (ARIM) qui vise à revaloriser et à faire découvrir la pensée rationaliste de l’islam. En 2018, elle fonde avec Anne-Sophie Monsinay l’association « Voix d’un islam éclairé (V.I.E.) – Mouvement pour un islam spirituel et progressiste ». Elles écrivent toutes les deux « Une mosquée mixte pour un islam spirituel et progressiste » (Fondation pour l’innovation politique, février 2019) pour présenter le projet de mosquée Sîmorgh ouverte à Paris en septembre 2019. Dans ce lieu de culte, les femmes peuvent être imames, diriger les prières rituelles et prêcher, le voile n’y est ni obligatoire ni interdit et les prières sont totalement mixtes.

 Retour au programme

Ce contenu a été publié dans Conférence. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.